Nos rendez-vous "Adhérents" en 2021

 

Le respect du programme 2021 demeure incertain,

il reste en permanence tributaire des contraintes sanitaires.

 

photo : https://flickr.com/photos/26082117@N07/9150338847
photo : https://flickr.com/photos/26082117@N07/9150338847
photo D Jolivet (Flick.fr)
photo D Jolivet (Flick.fr)

? , découverte de l'abbaye de Déols

 

Comme en attestent les découvertes archéologiques, Déols fut continûment occupé depuis le néolithique, les fouilles révèlent la présence des Gaulois, des Gallo-romains, etc. 

En 917, Ebbes le Noble, seigneur de Déols, fonde l’abbaye bénédictine, Notre-Dame de Déols, placée sous l’autorité directe du Pape. Son premier abbé fut Bernon, abbé de Cluny dont dépendait Déols. Trois édifices se sont succédés. Après avoir souffert des guerres de religions au XVIe siècle, la dernière abbatiale, datée de 1107, finit en carrière de pierre...

Malgré ce triste sort, d'importants vestiges témoignent de la richesse architecturale de cette grande abbatiale. Elle bénéficia de sa situation sur le chemin de St-jacques. Subsistent un clocher, une porte ouvragée, des vestiges du cloître et de la crypte...

 

NB : La visite bénéficie des dernières technologies : projection grand écran, 3D, visite en immersion virtuelle, restitution architecturale, réalité augmentée...

... puis du château de Bouges

En 1759, Charles-François Leblanc de Manarval, maître de forges et directeur de la Manufacture royale de draps de Châteauroux, fait édifier cet élégant château en remplacement de l'édifice médiéval qu'il avait acheté. Une faillite le conduit à la vente du château en 1779. Ensuite plusieurs propriétaires vont se succéder dont, en 1818, Talleyrand qui possédait déjà Valençay.

Une page se tourne en 1917. Avec son épouse, Henri Viguier, propriétaire et directeur du BHV, célèbre magasin parisien, acquiert Bouges. Le couple modernise le monument, meuble les pièces, aménage avec goût château, dépendances et jardins. Veuf et sans descendance, Henri Viguier lègue Bouges à l'État en 1967.

Bouges a fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 septembre 2001.

9 Août,  Visite à Chezal-Benoît

Découverte commentée par Gérard Guillaume en partenariat avec "Les Milliaires".

 

L'église Saint-Pierre datée des 12e et 19e siècles est une ancienne abbaye bénédictine. Les bâtiments monastiques, reconstruits entièrement au 18e siècle, sont vendus et transformés en hôpital psychiatrique en 1910. La construction de l’église et de la chapelle située sur son flanc sud date du début du 12e siècle. L’église devient paroissiale en 1792. Long à l’origine de plus de 60 mètres, pour cause de vétusté, l’édifice a été tronqué de son transept et du chœur bénédictin à cinq chapelles échelonnées.

L'église comprend aussi des stalles remarquables

 

(ref image et texte : Archives du Cher)

13 novembre,  Assemblée générale


Notre assemblée générale se déroulera à la chapelle des Capucins à 14h 30. Elle sera suivie de la conférence d'Amaury Babault à 15h 30 intitulée : "le costume à La Châtre et dans le Boishaut-sud".

 

Selon le conférencier : "l'image vestimentaire berrichonne n'existait pas au milieu du XIXème siècle, elle s'est construite en un peu plus de cent ans, au gré des mutations économiques, sociales et culturelles qui jalonnent cette époque, par le croisement des regards des régionalistes, du mouvement folklorique, des ethnographes ou des amateurs éclairés. Ainsi, des vêtements quotidiens deviennent peu à peu un costume reconstitué, idéalisé voire fanstasmé..."